CHATEAU DE DORMANS

Le premier château, qui n'était peut-être que l'ancien poste gaulois, l'ancien castrum romain devenu la résidence du chatelain et reconstruit dans le style architectural de l'époque, aurait été bâti par Henri Ier, l'oiseleur, empereur de Germanie en 925. Il appartenait alors au comte de Champagne en pleine ère de la féodalité.
Autour du château, comme c'était alors la coutume, les colons serviteurs auraient groupé leurs habitations près de la puissance pour être à l'abri des incursions des ennemis (pirates normands ou pillards).
Le château en beaucoup d'endroits fut souvent l'origine d'un village et le centre des habitations. C'est sans doute, là aussi l'origine du Dormans primitif du XIème siècle. Mais quand les temps devinrent plus sûrs on s'écarta du château.
Déjà, du reste, un monastère (les monastères avaient moins à craindre quoique souvent pillés) était déjà construit au bas de la côte, sur la rive gauche de la Marne; tout monastère, à cette époque, devenait le centre de foyers d'habitations; il était la protection, le soutien de ceux qui s'y réfugiaient; de là, le second Dormans qui se déplaça petit à petit vers la rivière.
Il fut donc un temps, vers le XIIème siècle, où le château sur la hauteur, avait son ancienne enclave et couronne d'habitations, et le monastère faisait un nouveau noyau et se voyait sans cesse entouré de nouvelles habitations, en raison également du voisinage de l'eau et des facilités qu'offre un terrain plat. Ler déplacement vers le bas s'acheva quand le château primitif fut détruit au XIVème siècle. Il ne restait plus sur la hauteur que l'ancienne église Ste Eulalie, ancienne église paroissiale qu'on conserve et où, par la force de l'habitude, on continue d'assister à la messe le dimanche. Le nouveau Dormans fut fortifié dès le XIIème siècle.
Les moines bénédictins partis vers le XVème siècle, leur église devint la nouvelle église paroissiale malgré l'habitude d'aller à Ste Eulalie: on agrandit la chapelle du prieuré.

Retour